Alpes Vaudoises



Jean-Philippe Mouron
président et moniteur-éleveur SAAV
tél. 079 351 16 93


Jacqueline Baehler
secrétaire SAAV
correspondance et PV
tél. 079 457 46 45



André Sauge
membre du comité, assistant technique SAAV



Eric Jolliet
membre du comité SAAV



Stéphane Gunther
moniteur-éleveur SAAV



Stéphane Pilloud
membre du comité SAAV



Amélie Héritier
conseillère apicole SAAV



Fabio Forcella
trésorier SAAV



Quentin Voellinger
webmaster SAAV/SAPE










Hors comité SAAV et fonctions spéciales



Philippe Morel
moniteur-éleveur SAAV
(non membre du comité)
tél. 079 540 88 06



Stéphane Tille
contrôleur du miel SAAV
(non membre du comité)
tél. 079 847 50 90


Vincent Sarbach
contrôleur du miel SAAV
(non membre du comité)
tél. 079 569 18 81



Luc Franceschini
archiviste SAAV
(non membre du comité)
tél. 079 847 50 90




Pays d'Enhaut



François Andrey
président SAPE
tél. 079 366 91 52


Anastasia Andrey
secrétaire SAPE
correspondance et PV
Adresse :
Rte de Gruyères 45, 1660 Les Moulins


Alexandre Henchoz
caissier SAPE


Jacques Linder
contrôle du miel SAPE


Pierre-Alexandre Yersin
vulgarisation SAPE














Membres décédés - hommages

Frédy Sigenthaler à grandi à Puidoux où il a exploité un rucher pendant longtemps près du hameau de Cremière. Je me souviens de ma première visite de rucher, Fredy avait invité la société dans cette petite clairière pour nous faire découvrir son coin de paradis. Nous avions été reçu de la plus belle des manières, simple et conviviale, le rabot à rebibes bien aiguisé et un petit verre de chasselas. En 1997 Fredy entra au comité de la "Section des Alpes" comme contrôleur du miel, poste qu’il occupera une dizaine d’années. Son bateau au port du Bouveret pour pratiquer la pêche à la traine et son rucher principal d’Aigle furent ses activités préférées. Nous avions toujours du plaisir à le rencontrer lors des picking où à la course. C’était un collègue agréable et souriant que nous allons regretter longtemps. Adieu Frédy. Pour la Société Jean-Philippe Mouron (fin 2019).

A notre ami Ruedi Strahm, membre d’honneur de la Société d’Apiculture des Alpes Vaudoises. Ruedi, ton visage s’éblouissait quand tu nous parlais des ruches que tu avais montées à la Joux pour la récolte d’été avec à la clé parfois du miel d’épilobes ou de rhododendrons. Ton visage s’éblouissait quand tu contemplais les sculptures que la cire avait créé en refroidissant à la sortie du certificateur. Ton visage s’éblouissait quand tu nous parlais ou mieux encore quand tu nous faisais goûter de ‘’Ton’’ sérac de l’alpage des Guedeyres que tu étais allé chercher exprès pour nous !Ton visage s’éblouissait quand tu étais dans la nature, à observer la faune ou la flore. Ruedi, ta fantastique sensibilité t’a permis de percevoir, d’apprécier et surtout de comprendre les signes et finesses de la nature. Cela a probablement été une des clés de la réussite de ta magnifique passion pour l’apiculture. Cette passion, tu l’as reçue de ton père avec qui tu as appris à travailler avec les abeilles dans le rucher pavillon Bürki familial d’Attiswil dans le canton de Berne. Lorsque ton chemin de vie te mène en Romandie, tu prends dans tes bagages ton sens de l’humour, ta passion pour les abeilles et...ton accent ! Tu te diriges vers la Dadant-Blatt, très vite tu y prends goût et apprécies la commodité de ce système. En 1998, tu suis le cours de vulgarisateur apicole afin de succéder à Arthur Rosselet toujours secondé de Rémy Pidoux pour assurer la formation de la relève et nous familiariser avec les nouvelles techniques apicoles, essentiellement pour lutter contre les varroas. Dès lors, tu ne cesseras d’organiser des cours de formation, visites de ruchers, soirées de clôtures et autres dégustations de miel. Toujours avec passion et bonne humeur ! On ne compte plus le nombre d’apiculteurs que tu as formés, le nombre de conseils toujours très avisés que tu partageais avec humour. Tu as toujours eu des récoltes record et selon la légende écrite par une de tes petites-filles, un ours t’aurais même salué comme roi des apiculteurs et aurait affirmé que ton miel était vraiment le meilleur. Nous tenons à te remercie pour tout le temps que tu as consacré à notre société, aux abeilles en général, même si la relève est assurée, tu as bien pris soin de nous former, nous ne pourrons jamais te remplacer. Tu nous as malheureusement quitté à la suite d’une maladie le 30 mai dernier. Toutes nos pensées vont à Marianne, ton épouse qui a toujours soutenu ta passion, même en étant allergique aux piqûres d’abeilles, ainsi qu’à tes enfants et petites-filles à qui tu manques énormément.

Claude Forel nous a quitté le 21 janvier 2019. Claude fut un membre fidèle de notre société d’apiculture des Alpes vaudoises, puis secrétaire et caissier. Il fût l’instigateur de notre journal interne « L’Avette ». Claude avait beaucoup de plaisir à partager des moments conviviaux, à parler des abeilles, à recevoir des classes de Montreux, le passeport vacances autour de ses ruches, et nous a accueillis pour des visites de ruchers organisées par notre société. Claude habitait au Vallon de Villard et s’y plaisait beaucoup. C’est là dans son jardin qu’il avait installé ses ruches. D’importants problèmes de vue lui avaient beaucoup compliqué la vie depuis bien des années. Ce qui lui a imposé de cesser son activité apicole prématurément, ainsi que son activité au sein du comité car la lecture et l’écriture devenaient très difficile malgré l’usage d’une machine-loupe. Mais il était toujours positif. Il a ensuite trouvé d’ingénieuses solutions pour rester indépendant dans sa maison qu’il aimait tant. Les plaisanteries, les rires et la bonne humeur de Claude resteront à jamais gravés dans nos mémoires. Adieu Claude et merci pour tout ce que tu as fait pour notre société et pour l’apiculture. Nos pensées vont à sa famille à qui nous faisons part de toute notre sympathie. Ses collègues d’apiculture

Jean-François Ley est décédé accidentellement en montagne le 12 janvier 2019, à l’âge de 28 ans. Apiculteur débutant, il avait été admis membre de notre société à l’assemblée de mars 2018. Nous n’avons donc pas eu beaucoup de temps pour faire plus ample connaissance, mais sommes touchés par ce départ bien prématuré. Nous adressons nos pensées et nos sincères condoléances à sa famille, ainsi qu’à son amie Sarah Dupertuis. Nous l’accueillons avec plaisir en tant que membre ami. Elle souhaite en effet soutenir notre société en mémoire de Jean-François.

En souvenir de Rémy Pidoux. Passionné de nature, il a consacré sa vie professionnelle à la forêt et à la commercialisation du bois. Ce respect qu’il avait pour le milieu forestier ne s’est jamais arrêté, sa forêt de Puidoux était toute sa vie, une véritable poésie où tous les arbres et chaque secteur avaient leur histoire et leur raison d’être. C’est vers la fin de son activité professionnelle que Remy et sa femme Simone commencèrent l’apiculture à la Capite sur ses terres qui l’ont vu grandir. Ce rucher tenu impeccablement par le couple fit le plaisir de la société à plusieurs reprises, lors de visites de ruchers qui se terminaient par la dégustation d’une excellente soupe que Rémy et sa femme avaient fait mitonner pour l’occasion. Ces bols de soupe ont ouvert la porte à des moments de fraternité inoubliables entre apiculteurs. Dans les années nonantes, alors que l’apiculture est en pleine perte de vitesse,le couple repourvut chacun un poste au comité. La Société d’Apiculture des Alpes Vaudoises est très reconnaissante pour ces années consacrées à notre passion et gardera un souvenir ému de Rémy. A sa femme Simone et à toute sa famille nous adressons toute notre sympathie.

En souvenir de Louis Grand. Louis Grand était menuisier indépendant, spécialisé dans la pose de fenêtres. Il était entré à la section des Alpes vaudoises en 1969. Il soignait un rucher littéralement perché au-dessus de son chalet aux Avants, au bord de la route qui fait piste de luge l’hiver. Très actif au sein de la société, il suivait assidûment les activités de la section, toujours accompagné de son épouse Isaline. Il avait, de par des liens familiaux, de la vigne en Valais ainsi qu’un verger, dont il a fait profiter bon nombre de membres avec des abricots et d’autres fruits, (et de « cretchus » issus des dits abricots) ! Il avait courageusement commencé à jouer du cor des Alpes à 75 ans ! Et avait animé de sa musique la fête des 120 ans de notre section au chalet des Gresalleys, sur la commune de Montreux. Il est décédé subitement le 30 mai 2016, à l’âge de 84 ans. Nos pensées vont à sa famille et tout particulièrement à son épouse Isaline.